Quels sont les bénéfices d’Endocell® ?

 

Bénéfices liés à la maturité de l’embryon au stade « blastocyste »

Avoir un embryon qui s’est développé et qui est arrivé à ce stade de maturité (stade blastocyste  à J5) présente les avantages suivants :

  • Le développement jusqu’à ce stade permet de sélectionner un embryon de meilleure qualité.
  • En effet, les embryons qui atteignent cette phase présentent une plus grande capacité à s’implanter dans l’utérus, car ils ont dépassé les éventuels "blocages génétiques" qui peuvent survenir à des phases plus précoces.
  • Ces embryons ont subi une sorte de sélection naturelle, et donc une meilleure capacité à s’implanter dans l’endomètre.
     

Bénéfices liés au dialogue embryon/cellules de l’endomètre

La présence des cellules de l’endomètre maternel dans le milieu de culture où sont déposés les embryons présente 2 bénéfices principaux :

  • Les cellules endométriales sont des cellules vivantes, qui secrètent des facteurs de croissance et des nutriments essentiels pour le développement embryonnaire.
  • Ces mêmes cellules ont un rôle important de détoxification du milieu de culture, en absorbant les molécules rejetées par l’embryon, comme les radicaux libres (lors des divisions cellulaires successives effectués par les embryons).
     

Bénéfices liés à la rencontre «naturelle » du blastocyste avec l’endomètre

  • Dans des conditions de fécondation naturelle, à partir de J0, jour de la fécondation dans les trompes, l’embryon va migrer des trompes et « descendre » jusqu’à l’endomètre ou il arrive à J5 au stade de blastocyste. Ce stade est donc le stade de la rencontre physiologique de l’embryon avec les cellules de l’endomètre.
  • Le contact précoce de l’embryon avec les cellules maternelles fournies par Endocell® (pendant le développement embryonnaire au laboratoire d’AMP), va permettre une reconnaissance mutuelle embryon-endomètre dont le résultat est l’implantation.
  • Le transfert à ce stade peut donc augmenter les chances d’implantation des embryons en les préparant à rencontrer un endomètre "déjà connu", celui de la future maman.


Bénéfices en termes de transfert


L’utilisation de ce type de culture permet de sélectionner les meilleurs blastocystes, qui vont donner des taux d’implantation individuels supérieurs à ceux des embryons à J2-J3. De ce fait, le transfert d’un à 2 blastocystes maximum est envisageable, sans diminuer les chances de réussite.

Pourquoi cela est important ? En diminuant le nombre d’embryons transférés, on diminue le taux de grossesses multiples et les risques qui vont avec, tels que fausses couches, naissances prématurées, risque de souffrance fœtale, hypertension de la mère…
 


Haut de page