Assistance Médicale à la Procréation (AMP)

Définition
  • L’AMP (assistance médicale à la procréation) consiste à reproduire en laboratoire une partie des processus naturels de la fécondation et du développement embryonnaire précoce. Elle permet de remédier à certains problèmes d’infertilité.
  • Les techniques d’AMP ne sont pas toujours utilisées en première intention, mais en cas d’échec des traitements médicaux ou chirurgicaux et selon des indications précises.
  • La pratique de l’AMP est strictement réglementée par la loi du 29 Juillet 1994 et par l’arrêté du 12 Janvier 1999 qui définissent précisément le cadre médical d’utilisation de ces techniques.
Parcours et principaux examens
  • visiteConsultation au centre d’AMP
  • Recherche d’immunisation contre la rubéole, la toxoplasmose pour la femme
  • Sérologies de la syphilis, HIV, hépatites B et C pour le couple
  • Echographie pelvienne
  • Hystérométrie pour mesurer la profondeur de l’utérus, réalisé parfois avant le transfert d’embryons
  • Bilan hormonal féminin
  • Consultation d’anesthésie avant une FIV en vue de la ponction ovarienne
  • Spermogramme et test de préparation du sperme afin de pouvoir choisir la meilleure technique d’AMP
  • Consultation avec un biologiste au laboratoire de Biologie de la Reproduction pour le couple, dans certains centres
  • Entretien avec un psychologue

Haut de page

Techniques d’AMP
  • amp1IIU = insémination intra utérine (ou insémination artificielle)
  • FIV = fécondation in vitro
  • ICSI = injection intra cytoplasmique des spermatozoïdes
  • Congélation d’embryons

En cas de stérilité d’un ou de deux des conjoints, le don de gamètes (ovocytes et/ou sperme) ou le don d’embryons peut être envisagé. En France, ceci est permis par la loi, mais le don doit être réalisé de façon anonyme, et toute rémunération du donneur est interdite.


Haut de page